Parce que dans la vie d'une entreprise, il y a aussi la vie d'un entrepreneur.

 

Depuis 2015, Zoli n'est plus ce qu'il était. 2 ans, 2 longues années à survivre.

 

Le 27 janvier 2015, le petit monde que j'avais construit et dans lequel je me sentais en confiance, s'est écroulé.

Notre organisation d'équipe a été bouleversée par le départ impromptu et inexpliqué de mon unique salariée.

100 % de l'effectif s'est envolé, du jour au lendemain.

S'en sont suivi différents soucis, des petits, des moyens, une production aléatoire avec des coutures trop proches sur les premières Denim' qu'il a fallu intégralement rectifier, une activité démentielle que nous n'avions pas prévue et qui m'a empêchée d'être suffisamment disponible pour répondre au téléphone, aux mails, aux groupes facebook… j'étais seule.

 

Trop de commandes… si c'est pas chouette. Bah non, en fait. Parce que d'un métier où je prenais mon pied à imaginer, concevoir, chercher des fournisseurs et des couleurs, je suis passée à une gestion administrative, des soucis de stock, de planning de fabrication et de gestion des insatisfactions diverses. Et tout ça sans savoir si ma collaboratrice allait revenir.

Que des soucis. Et personne pour m'aider. J'aurais pu embaucher, reprendre quelqu'un ! Et bien non. je n'avais plus confiance, je me sentais abandonnée et trahie.

C'est devant ces difficultés que j'ai mal réagi. Mal réagi parce que je n'ai rien dit de la situation.
Je n'ai pas pu expliquer ma peine, mon envie de fermer la société et de me jeter d'un pont.

On m'a envoyé dire que je répondais mal, pas assez vite, j'ai eu le sentiment que rien n'allait. On a dit que j'essayais d'apitoyer ... si vous aviez su dans quel état j'étais.

Je me suis sentie trahie par une de mes meilleurs amies et mon unique collaboratrice.

 

J'aurais voulu expliquer ce qui se passait dans la société, dans ma vie. Mais je ne pouvais pas. Vous savez bien, le patron a toujours tort.

Alors je me suis cachée, je me suis tue et j'ai tout lâché.

Lâché mon ancien compte, lâché mes groupes, je me suis enterrée pour ne plus être visible et qu'on arrête de dire du mal de moi. Moi, que chaque message me balançant mes 4 vérités détruisait un peu plus. Moi, à qui tout était reproché alors que je venais de passer 5 ans à utiliser mes jours et mes nuits au profit de ma petite entreprise.

 

L'année 2015 a été terrible, l'année 2016 pas bien meilleure.

Alors l'année 2017 a été  pour nous une année d'engagement : améliorer notre expérience client. Parce que mon bien-être dépend aussi du vôtre.

 

Depuis maintenant 1 an, nous travaillons en famille, dans le showroom que nous avons entièrement réaménagé.

Mon mari a remplacé mon ancienne collaboratrice et nous tâchons de rebâtir ensemble la confiance et la dynamique dans laquelle j'étais précédemment.

Cela passe par notre disponibilité à vous conseiller (au téléphone de préférence), vous recevoir dans nos locaux pour des essayages et des conseils.
Ce sera probablement au détriment des quantités que nous pourrons produire et expédier, mais au bénéfice de notre disponibilité et joie de vivre.

 

2017 mettra aussi l'accent sur la qualité et le service après vente. Nous avons compris que c'était un point clé de notre relation client.
Nous avons beaucoup travaillé pour améliorer nos réponses en terme de SAV.

 

Mais pour ça, nous avons besoin de vous.

Vous qui aimez la marque et qui nous soutenez.

Mais vous aussi, qui nous délaissez à présent parce...  il s'est passé des choses entre nous et que vous êtes fâchée.

Parce que je suis sûre que si vous nous connaissiez mieux, que vous saviez à quel point nous sommes investis dans notre entreprise et notre envie d'accompagner nos clientes dans la relation avec leur bébé, vous auriez envie de nous soutenir.

La dépression fait parfois croire des choses qui ne sont pas vraies et la pression que je m'étais imposée a probablement déformé ma vision. Je n'ai pas vu les mains tendues, je n'ai vu que les messages destructeurs.

 

Je ne sais pas si je suis prête mentalement à revenir sur le devant de la scène, mais j'essaye. Et pour ça, j'ai besoin de vous <3


Fatal error: Call to undefined function left_tag_cloud() in /home/birette/www/actualite/wp-content/themes/left/single.php on line 41